En ville

Publié dans : En ville
Jeudi 14 juin 2012 4 14 /06 /Juin /2012 01:04

Enfin, le couperet est tombé ! Voilà des mois que je ne voyais que lui, dans mes rêves, dans mes projets, dans ma vie rêvée... Le Remplaçant me filait des miettes de lui, comme on file à un pigeon éclopé dont on aurait pitié... Mais voilà, nourrir les oiseaux c'est mal, ça les rend dépendants et ils ne sont plus capables ensuite de subvenir seuls à leurs besoins le plus vitaux. Moi j'en étais là... Un bout de ci, une bribe de ça, et jamais la possibilité d'avoir plus, mais sans pour autant avoir l'autorisation de m'en détacher complètement. Je reste persuadée qu'il était fait pour moi ce garçon là, il ne m'a pas donné la chance de le lui prouver... Ce soir je suis allée le voir jouer, et je me confortais dans mon idée de complémentarité. Et puis boum, le texto qui tue tout est arrivé (bien trop tard d'ailleurs, si je peux me permettre de lui reprocher quelque chose). Très attaché à sa copine qu'il est le garçon... Je l'efface, je vomis, je m'applique à me dire que je ne suis pas qu'une merde et demain Neo-Div devra s'obliger à me faire la liste de ce qui ne va pas chez moi ! Ouais, j'suis triste !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Agoaye
Vous voulez commenter ? - Vous voulez fouiner dans les 17 commentaires ?
Publié dans : En ville
Vendredi 27 avril 2012 5 27 /04 /Avr /2012 06:27

ArdfmbJCQAEW9fC.jpg*j'ai des frissons, je claque des dents et je monte le son...*

 

Nan, moi j'avais pas de frissons et je ne claquais pas des dents ! Je suis rentré chez moi, en montant le son, oui, ça je vous l'accorde...

 

Mais que j'aime rentrer à ces heures où je suis la seule à contre courant. Que j'aime rentrer alors que les autres vont bosser !

 

Ma soirée n'avait pas si bien commencé que je l'espérais il faut dire, mais je me suis rendue compte que je n'étais pas capable de profiter de ce qu'on me proposait en fait !

*Chacun fait fait fait.... ce qui lui plaît plaît plaît*

Alors j'me suis dit que j'allais composer... Moi je retombe sur mes pattes comme un chaton tout mignon, allez, direction mon bar favori où il se passe toujours plein de choses incroyables.

 


En résumé, j'ai passé une excellente soirée, et la cop's qui m'accompagnait aussi :)

J'ai fait la rencontre d'une fille incroyable (oui, oui, une fille... c'est pas c'que vous croyez !!), j'me suis entendue dire que j'avais un super cul (toujours agréable au demeurant), j'ai connu les histoires intimes de plein d'inconnus (mieux que sur TF1, c'est dingue...), j'ai demandé leurs prénoms à tous ceux que je croisais (oui, même ceux que j'avais vu déjà 6 fois...), j'me suis fait payer des verres par des illustres inconnus, j'ai repoussé un gars mais d'une façon tellement adorable qu'il veillait quand même sur moi même si j'avais ma langue dans la bouche d'un autre...

*j'suis toute seule, toute seule, toute seule...*

 

Et je suis rentrée, après avoir déposé ma cop's et un gars qui espérait vaguement une quelconque relation physique (sauf que moi sur la route j'ai changé d'avis, c'est pas parce qu'il avait les cheveux longs que j'allais revenir sur 5 mois d'abstinence, non mais oh...)

*Et à ce moment là, qu'est-ce que vous avez fait ? J'crois qu'j'ai remis la radio*

 

Et donc j'suis rentrée, seule et heureuse....

J'suis une fille bien quand même :)

 

*tant pis pour toi il faut dormir*


Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Agoaye - Communauté : Intime et décalé
Vous voulez commenter ? - Vous voulez fouiner dans les 13 commentaires ?
Publié dans : En ville
Mercredi 25 avril 2012 3 25 /04 /Avr /2012 19:25

Vignettes-2895.JPGAllez, on reste légère, même malgré les élections qui ne m'ont pas particulièrement comblée de bonheur...

On reste zen, même si la coloriste de chez St Plancton a confondu ma demande de "rouge-rouge" avec une vague nuance cuivrée sortie de derrière les fagots...

Allez, on désespère pas, même si je suis à J-5 de la reprise et que j'ai encore pas travaillé pour ma classe...

Allez, on se remotive en se disant que la vie c'est pas juste une pute car elle me permet d'être en un peu meilleure santé pour terminer mes vacances (Youhou, paillettes et cotillons : trois jours de pas-trop-mal faut fêter ça !!!-)

 

Moi, aujourd'hui, entre deux couches de vernis (ben ouais parce que je refais ma manucure of course, le bleu clair-bleu foncé c'est plus forcément bien assorti avec mes cheveux noir-feu), ce n'est pas de ça que je veux vous parler, mais de musique !

Et de coïncidences !

Et de comment, mes chers amis, en ce moment y'a sûrement un message qui est en train de m'être envoyé de quelque part tellement que tout ce qui m'arrive c'est trop-dingue-de-la-folie-crazy-et-rantanplan !!!

 

Déjà, et j'vous en avais déjà parlé dans l'article où je vous avouait mon attirance pour les choses de mon passé, y'a ce fameux gars qui m'a proposé un plan cul... Ce fameux chanteur d'un fameux groupe de hard...

Ce que je ne vous avais pas dit c'est que quelques années plus tôt, j'étais déjà en pourparlers pour me taper le batteur de ce même groupe (mais finalement, il voulait m'emmener boire un premier verre au centre commercial, alors ça m'a pas mal refroidie, j'suis pas snob mais faut pas exagérer non plus).

Ce que je ne t'ai pas dit non plus c'est qu'en ce moment je discute pas mal avec un chevelu (à 100 bornes de chez moi, super pratique) qui est chanteur d'une autre groupe de hard mais qui fait plein de tournées avec le groupe de hard de mon pote...

Et ce que je n'ai pas pu te dire (parce que ça vient juste de m'arriver cet aprèm' à très exactement 16:28), c'est que j'ai croisé mon fameux pote, dans la rue, dans ma ville, avec un Kway à l'effigie de son groupe !!!

Euh mais c'est pas super bizarre ???? Nan, pas le K-way à l'effigie d'un groupe de hard (quoique si, ça peut choquer...), mais la coïncidence !!!

(bon, et puis ça m'a permis de me conforter dans l'idée que non, je ne coucherai définitivement pas avec lui, en largeur il fait trois fois ma taille, c'est trop !!).

 

Bon, vous êtes pas convaincues ? Pas grave, je continue...

 

Hier j'ai décidé de dire Fuck à mon angine. Alors comment dit-on Fuck à une angine ? Ben en prenant de l'Amoxiciline, du Solupred et en décidant de sortir manger un maxi-cheezy et plein de cocktails assortis à ma manucure tout en pioupioutant avec ma copine Naïma (mais en fait on va l'appeler Lilou hein, parce que maintenant elle me lit et elle signe Lilou alors c'est officiel, je vous l'annonce ce jour, tout comme Bio devient Activia, Naïma devient Lilou, pigé ?).

Donc je dis fuck à mon angine et j'en profite pour traîner Lilou manger le meilleur burger de Paris (ouiiiii, je l'ai trouvéééééé... Je vous en parlerai bientôt, promis !!), et on jacasse, et on papote, on boit plein de trucs et d'un coup d'un seul, alors qu'elle me raconte ses histoires de collègue asiatique, j'entends la musique du resto, et j'me dis "mais non, c'est pas vrai, c'est pas possible, c'est hallucinant !"

Alors je coupe le sifflet de ma coupine, je lance une tite recherche Shazaam pour être bien sûre de ce que je crois avoir entendu et je fais mon teasing :

"Nan mais alors là Lilou, si c'est ce que je crois que c'est, c'est juste hallucinant ce qui m'arrive...atta.... atta.... atta j'ai pas de réseau... atta.... atta.... putain de free.... atta.... ah, ça marche ? ah non.... atta...."

Et effectivement mes amis, le morceau qui passait dans ce restaurant là était le morceau auquel je pensais, un morceau de l'artiste dont je vous ai parlé il y a juste une paire de jours dans mon article sur les anges...

Oui, dans ce resto il passait "She's lost control", un morceau de "Joy division", groupe dont le leader est Ian Curtis et qui s'est foutu en l'air deux jours après ma naissance...

Franchement ? On ne l'entend jamais ce morceau !! C'est pas super strange ???

 

Bon, vous êtes encore réticents ('tain vous n'êtes pas bon public en fin de compte hein...)

 

Aujourd'hui j'ai été (en plus de chez le coiffeur), me chercher des nouvelles lunettes... Je ne traîne pas, j'ai choisi une paire, deux paires et puis je me suis assise au bureau de la dame pour donner les ordonnances et tout et tout, bref je vous passe les détails c'est pas super jouissif à la base.

Mais là j'vous demande... Pourquoi je suis myope ? et vous allez me répondre que vous n'en savez rien, et je vous dirai que oui, forcément parce que je ne vous en ai jamais parlé, et je rajouterai : ben à présent vous saurez : Je suis myope à cause du géniteur, eh oui... En plus d'être gros, il était très très très très myope... Môm pas du tout !

Alors je m'en sors bien, parce que je n'ai qu'une petite myopie de rien du tout (même pas opérable au laser c'est dire), mais c'est à cause de lui que je me retrouve tous les 5 ans dans ces magasins de lunettes à devoir choisir un équipement qui me fasse pas trop ressembler à une grue huppée.

Et là, qu'est-ce que j'entends ???? Ben la chanson de Romane Serda "T'étais pas là"... La chanson qui parle de l'absence de son père, celle que j'aurai choisie à la crémation si j'y avais pensé...

 

Eh, c'est pas dingue ? J'suis persuadée que ce sont plein de signes qui veulent me dire un truc que je ne comprends pas...

 

 

Ah, et pendant que je vous tiens... Mes Fatals préférés ont décidé de nous offrir une de leur chanson en MP3, légalement et jusqu'au 6 mai :)  Alors c'est une jolie chanson, plein de belles choses, je ne saurai que trop vous encourager à aller chercher vos 3:36 de bonheur... Elle s'appelle "La France du Petit Nicolas" et les paroles te prennent juste un peu aux tripes :) Voici LE LIEN !!

 

 

Et vous, vous croyez aux signes ???

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Agoaye - Communauté : Intime et décalé
Vous voulez commenter ? - Vous voulez fouiner dans les 11 commentaires ?
Publié dans : En ville
Dimanche 25 mars 2012 7 25 /03 /Mars /2012 05:42

Vignettes-2605.JPGÇa fait longtemps que je m'en doute... Au final c'est quelque chose qui ne m'a pas échappé.

Comment expliquer ce radar à gays continuellement en veille dans mon esprit et qui me permet de ne pas me fourrer dans d'inextricables situations inutilement ? Comment expliquer cette tendresse que je reçois chez Michou alors que la nana d'à côté se fait juste traiter de pute ? Comment justifier que je passe partout, tout le temps, tolérée, respectée, voire câlinée ?

 

Ben... Les amis j'ai une révélation : j'suis une fille à PD !

 

 

Tout commence par une éducation exemplaire : stricte mais sans tabous ! Déjà toute petite je savais qu'il y avait des hommes qui aiment les femmes, des hommes qui aiment les hommes, des hommes qui aiment les deux (et tout pareil en version féminine). Déjà gamine je côtoyais ces hommes que je trouvais curieusement plus beaux, plus grands et plus gentils, et puis j'avais plus confiance aussi. J'ai vécu dans un univers sans père, alors la race masculine m'a toujours semblé curieuse et sujette à une vague méfiance pour moi. Pas les gays.

 

Ensuite il y a l'école, le collège et le lycée où je me suis retrouvée à fréquenter la folle de l'établissement. Mais trop de mal-être a gâché notre relation. De pratiques à risques en provocations inutiles, mon ami a choisi une voie trop obscure pour moi. Je sais qu'aujourd'hui tout va bien pour lui, alors j'en parle sans tristesse, mais à l'époque il était sacrément mal barré.

Et c'est à cette époque que je me suis aperçue de ce que j'appelle "mon radar". Je te détecte le gay à 2 kilomètres à la ronde, et le plus impressionnant c'est que je le détecte même sans que le principal intéressé ait réussi à l'accepter lui-même.

Le nombre de discussions étranges/révélatrices que j'ai eu avec des gars qui ont du mal à sortir du placard, impressionnant ! Et ça continue aujourd'hui encore !!

 

Aujourd'hui, avec ma vie d'adulte, je choisis de m'immerger de temps en temps dans le milieu gay, et ma théorie se confirme à chaque fois.

Mon resto préféré est un resto gay et j'y étais déjà connue et embrassée à mon troisième dîner (j'y allais avec des éventuels prétendants et lorsqu'ils allaient aux toilettes le serveur venait s'asseoir pour me les commenter), je connais le marais plus que n'importe quel autre quartier de Paris, et évidemment je m'y retrouve mieux la nuit, je n'ai jamais touché plus d'inconnus que lors de ces soirées où je me fonds dans une masse colorée et festive, je ne me suis jamais sentie plus chez moi que dans ces moments là, ou bien lors des marches des fiertés.

Je me retrouve même à discuter dans un anglais approximatif avec un patron de boutique gay d'Amsterdam sans que je n'aie rien vu venir alors qu'à la base je voulais juste voir la maison d'Anne Frank (D'ailleurs je lui ai acheté un beau badge : "I LOVE GAYS but i couldn't eat a whole one"... J'adooore)

Je songe très sérieusement à m'engager associativement pour la prévention, je vous en reparlerai.

 

 

Enfin bref, hier soir j'ai été faire des photos, pour des amis... Je ne vous donnerai pas plus de détails car un article suivra prochainement normalement. M'enfin le but du jeu c'était de faire une petite tournée des bars gays de Paris, des boîtes et des backrooms.

Ça faisait plutôt longtemps que je n'étais pas sortie, et la vie nocturne parisienne gay est bien différente de la vie nocturne parisienne hétéro... Je le sais, je connais les deux !

Là, après l'histoire du remplaçant, j'avais bien besoin de me changer un peu d'air, et puis faire des photos d'autre chose que les Fatals Picards c'est bien aussi parfois.

Alors hop, le matos chargé et l'immodium avalé, et me voilà en route vers les pavés du marais.

 

Ça faisait longtemps que je n'avais pas autant souri. J'ai passé une excellente soirée et j'ai fait de magnifiques clichés.

J'ai eu la chance de pouvoir rentrer partout pour shooter qui je voulais (dommage que je n'aie pas une  bonne connaissance de la filmographie porno gay, parce que j'aurais pu être impressionnée par ces acteurs que j'ai rencontré et qui ont été adorables et photogéniques : "Non, je disais : t'as de jolis yeux bleus, oh et jolie b*** aussi... Ouais, moi aussi je préfère quand c'est rasé...")

J'ai parlé de multitudes de choses avec une multitude de gens... De sauna avec un polonais, de photo avec un DJ, de fiançailles avec un fleuriste...

D'ailleurs ce petit fleuriste, c'est mon nouvel ami Facebook ! Il m'a tellement kiffé que nous avons échangé nos coordonnées (et hop, un de plus dans mon escarcelle)

Bon maintenant je dois combattre la gueule de bois et trier les photos :)

 

Et vous, vous êtes gay-friendly ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Agoaye - Communauté : Intime et décalé
Vous voulez commenter ? - Vous voulez fouiner dans les 10 commentaires ?
Publié dans : En ville
Lundi 20 février 2012 1 20 /02 /Fév /2012 16:13

Vignettes-2433.JPGA la lecture d'un de mes précédents articles où je me suis visiblement trop lamentée sur le fait que j'étais en vacances et que j'allais me faire chier, certaines et certains se sont sacrifiés pour me donner des idées d'occupation ou même pour passer un peu de temps en ma compagnie. (lecteurs, je vous aime !)

 

C'est ainsi qu'hier, je me suis retrouvée dans Paris pour une sortie dominicale avec un collègue de la blogosphère.

 

Alors j'avoue : ce n'était donc pas un rencard, mais si j'avais intitulé ce post "Comment réussir sa promenade dominicale avec un collègue de la blogosphère quand un pigeon vous chie dessus" c'est 1) trop long 2) pas harmonieux 3) peu racoleur... Alors fuck.

 

Et puis d'abord ç'aurait très bien pu être un rencard après tout... C'est un homme, Je suis un femme (enfin, d'après ce sont je me souviens), on a bu un verre, il faisait beau...

Ouais, si je n'étais pas dans ma phase de stagnation, ç'aurait pu...

 

Mais revenons à nos pigeons donc.

 

A force de me voir trottiner sur ses talons comme une naine asthmatique, mon compagnon de balade a donc judicieusement proposé de s'asseoir dans un square, sur un banc, au soleil... Bonne idée au demeurant.

Sauf que comme je suis une nana vigilante, j'ai quand même observé le monde environnant avant de m'installer, et je l'ai vue la volaille fourbe perchée juste au dessus de notre banc, et je me suis suffisamment méfiée pour demander à mon accompagnateur de se décaler un chouïa sur la droite.

Après la translation de nos deux corps (non non, pas d'allusions) nous avons donc paisiblement commencé à papoter de la vie (sous entendu la blogosphère), de nos intêrets (sous entendus les blogs qu'on lit le plus souvent), de nos activités (sous entendus nos propres blogs)... etc

Tout se passait donc plutôt bien. Trop bien manifestement pour le gallinacé jaloux qui a donc tout naturellement décidé de se décaler pour se soulager !

 

 

Alors nous voilà dans le vif du sujet : Comment garder son sang-froid, sa contenance, son naturel, son charme et sa décontraction avec une merde de pigeon tombée à moitié sur la doublure de son manteau, à moitié sur son pull sous le sein et ayant éclaboussé manche et écharpe ?

 

1) Ne pas hurler ou jurer. Parce qu'avec un peu de chance personne n'a rien vu.

Bon en même temps va bien falloir se nettoyer un jour, donc il est fort peu probable que vous puissiez éviter de mettre votre accompagnateur au courant s'il ne l'est pas déjà, mais inutile d'en rajouter en passant pour une folle furieuse n'est-ce pas ? Et puis inutile de vous en prendre à l'oiseau : je suis sûre que ça vous est déjà arrivé à tous de chier sur quelqu'un d'autre, non ? ah bon...

 

2) Ne pas faire de gestes brusques. Parce que c'est pas la peine de faire tout dégouliner.

On ne sait pas ce qu'il a mangé le bougre (et quand bien même, on ne veut pas le savoir). Donc à vue d'oeil, on est pas suffisamment des spécialistes pour dire que la matière est assez compacte pour rester en place si on se lève ou qu'on change l'inclinaison du tissu qu'elle macule. Don non, on bouge pas !

 

3) On enlève le gros avec un kleenex. Délicatement.

On prend le truc avec le kleenex sur nos doigts en forme de pince, on ne frotte pas à ce stade, on enlève juste les paquets. (Euh, j'ai prévenu avant mon article qu'il fallait mieux que vous soyez à jeun pour me lire ? non ? désolée alors...).

Là, si votre ami est gentil, il se salira lui aussi les doigts en vous débarrassant des kleenex sales au fur et à mesure (ou en vous frottant frénétiquement le sein, ça dépend à quel degré vous l'attirez en fait)

L'usage d'auto-dérision et de blagues sur les volatiles parisiens est à ce stade fortement recommandé !

 

4) On fignole le nettoyage grâce au contenu de notre SAMFP (Sac à Main de Fille Parfaite)

Et les produits qui peuvent faire l'affaire sont les suivants :

Lingette nettoyante, lingette rafraîchissante, rince-doigts, lingette de produit antiseptique, lingette déodorante.

Les produits qu'il faut à tout prix éviter sont les suivants :

Eau (en hiver), lingette dissolvante (vous voulez vraiment sentir l'acétone pour les 5 prochaines heures ?), poudre libre/fond de teint/vernis à ongles/fard à joues (on a dit "enlever" pas "ajouter"), pchitt de parfum (la fiente ne sent rien à la base, après à vous de voir si vous voulez asphyxier votre rencard), solution hydro-alcoolique pour les mains (pas sur la tâche : ça va faire de la pâte...)

Perso j'ai choisi la lingette déodorante parce qu'elle est plus épaisse que le rince-doigt.

 

5) On change de place. Parce qu'on est pas maso.

M'enfin sauf si vous vous ennuyez tellement avec votre binôme, auquel cas cet exercice de nettoyage aura été le moment le plus fun de votre entrevue, dans ce cas, restez évidemment. Le pigeon rechiera dans approximativement 25 mn.

 

 

Quelques heures après, au chaud dans un café interdit aux animaux, on n'y a plus repensé et on n'en a plus reparlé, j'avais juste un peu l'impression de jouer dans une pub pour Narta (rapport à l'odeur de déodorant) mais le reste de la journée s'est vraiment bien passée.

 

Au final, se faire chier dessus par un pigeon lors d'un rendez-vous, ce n'est pas insurmontable, et maintenant que je l'ai testé pour vous (z'avez-vu ce dévouement sans borne, hein ?) et que je vous ai donné les ficelles, vous allez plutôt bien pouvoir vous en sortir si ça vous arrive.

 

Je vous rassure, il y a bien pire dans la vie... Rentrer et recevoir un mail de Sarko par exemple !

 

 

Et vous, vous avez vécu une situation inconfortable lors d'un rendez-vous ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Agoaye - Communauté : Intime et décalé
Vous voulez commenter ? - Vous voulez fouiner dans les 13 commentaires ?

Mais qui est-elle ?

  • Blog agoaye
  • : Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte de fidélité haute-capacité chez Lush. Dans notre monde, la réalité est bien différente.
  • Contact
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés