Publié dans : Ici ou ailleurs
Samedi 21 avril 2012 6 21 /04 /Avr /2012 13:28

Vignettes-2814.JPG...se sont penchés sur mon berceau, c'était un mardi.

 

Et comme tout le monde sait, le mardi c'est ravioli c'est un jour un peu pourri. On a pas encore déssaoulé du week-end d'avant, on a beau regarder au loin on ne voit pas encore le week-end d'après arriver... Bref, le mardi c'est un jour à la con.

 

Donc c'est un mardi que Paul et Samantha ont décidé de venir se pencher sur mon berceau.

 

Paul c'est lui : beau, grand, fier avec ses ailes immaculées qu'il replie bien sous lui avant de se coucher sur son matelas de nuage, avec sa mise en plis de fou qu'il a savamment étudiée pendant des milliards d'années afin d'arriver à ce résultat (d'ailleurs, le jour de la naissance d'Oppenheimer, Paul se coiffait et c'est pour ça que tout est arrivé, voyez !!). Mais attention, Paul n'est pas vaniteux pour autant, non non non, il est innocent et gentil, crédule et plein de bonne volonté. C'est juste qu'il se dit que s'il présente bien les gens seront moins tentés de faire des trucs super cons (du genre couper les ailerons des requins ou voter sarko..)

Mais bon, ça ne marche pas toujours.

 

Samantha, c'est juste l'exacte inverse. Les mises en plis elle s'en fout, les requins elle s'en fout, la politique elle s'en fout encore plus... Ce que Samantha voulait, c'était aller s'éclater aux enfers (en plus elle a toujours été frileuse, alors...), mais non, comme elle est morte en sauvant un bébé (ben ouais, mais le bébé s'était agrippé à un foulard Hermès auquel elle tenait particulièrement avant de tomber du balcon. alors elle a sauté aussi pour amortir la chute du bébé, et donc prévenir l'éclaboussure de matière grise sur le prestigieux carré) PAF : bonne action, et rePAF : tu seras un ange ma fille.

Du coup elle est blasée... Même crapahuter dans les airs avec Paul ne suffit pas à la combler (oui, les anges baisent aussi...)


 

Donc voilà. Moi je suis née un mercredi mais Paul et Samantha se sont pointés le mardi d'après (ouais parce qu'entre temps Ian Curtis, le leader du groupe Joy Division, venait de se suicider, et Samantha avait vraiment insisté pour aller au concert de bienvenue...).

Donc bref, on en est là...

 

 

"- Franchement Sam, on aurait pu faire un effort, regarde la petite... on a de la chance qu'elle soit encore vivante, parce si elle avait été embarquée par la mort subite du nourrisson avant qu'on ait pu se pencher, on se serait fait sacrément taper sur les doigts, je te le dis !

- Oh, relax Paul, tout va bien, elle est pas morte, elle est même plutôt vigoureuse moi j'trouve, regarde comme elle est grosse !!! Et puis tous ces poils là... t'es sûre que c'est elle, on s'est pas gourés avec le bébé de la femelle gorille de Vincennes là ?

- Ben nan, c'est elle, regarde, c'est marqué là.

- Ok, ben allez, go, on commence parce qu'après moi faut que j'aille faire peur à Joe Dassin pendant qu'il mange (j'le supporte pas avec ses chansons niaiseuses...)

- Samantha, après le décès d'Elvis on a dit que tu arrêtais d'aider les gens à mourir, c'est pas notre rôle ma poupoune...

- Je sais, mais j'm'en fous... Si je ne m'éclate pas un peu je vais devenir folle avec ce monde parfait là, et tes cheveux qui bougent pas d'un millimètre, putain rien que d'en parler ça m'angoisse.

- Allez, je commence alors, calme toi en attendant, tiens, sniffe un nuage !


Paul se penche sur le petit berceau où la créature le regarde avec de grands yeux ronds.


- Je te donne la Chance, celle qui t'accompagnera tout au long de ta vie, celle qui te permettra de ne jamais trop risquer, de toujours croire en toi, de réussir tout ce que tu entreprends.

- Non et puis quoi encore Paul ? mais tu veux en faire la nouvelle Grace Kelly ou quoi ? t'es pas un peu malade ?

- Ah ben maintenant c'est fait, je ne peux plus revenir en arrière ma douce...

- Ouais ben nan, moi j'suis pas d'accord, alors ok pour la Chance avec un grand C là, mais va falloir qu'elle la mérite, alors moi je dis qu'elle aura sa putain de chance si elle travaille dur pour l'avoir alors PAF : obligée de se farcir des années de psychanalyse !

- Oh, tu es cruelle Sam... Comment peux-tu imposer tout ce travail à un être en le regardant dans ces grands yeux verts là ?

- Ben d'façons elle a que sa mère pour s'occuper d'elle, alors elle va bien devoir en passer par là...

- Alors, voyons voir sur quoi je me penche juste après... Hum l'intelligence ! Tu auras une intelligence supérieure, avec une vivacité d'esprit et un raisonnement exemplaires...

- Ok, mais avec le quotient émotionnel d'une loutre, comme ça c'est équilibré !

- Soit. Bon, Sam, s'il te plaît chérie, tu veux bien me laisser faire pour le physique par contre ? Comme elle n'est déjà pas super avantagée c'est peut-être pas la peine d'en rajouter, hein ?

- Mais attends, on travaille en équipe ou quoi ? tu crois quoi ? tu crois qu'il te suffit de me faire prendre mon pied pour me faire taire, mais pour qui tu te prends Paul ? T'hallucine là...

- Bon... comme tu veux ma reine. Alors je souhaite que cet enfant ait des yeux beaux et envoûtants...

- ... mais un gros pif

- Je souhaite qu'elle ait un ventre magnifiquement plat et musclé...

- ... mais des petits seins

- Je souhaite qu'elle ait des jambes interminables et superbement galbées...

- ... mais un cul énooooooooooorm...

- Mais arrête enfin ! T'es entrain de créer un monstre là, tu ne te rends pas compte !

- Pff, on s'en fout, j'te rappelle qu'elle sera en analyse une partie de sa vie, alors elle va avoir le temps de s'y faire...

 

Un silence gêné s'installe entre les deux créatures divines... Malgré son j'm'en foutisme latent, Samantha se sent quand même un peu piteuse, elle n'aime pas trop décevoir son compagnon. Mais comme c'est l'ange parfait, elle sait que d'ici quelques minutes il lui aura pardonné... Il faut juste qu'elle arrête de fanfaronner pendant un petit moment.

Paul reprend la parole.

 

- Professionnellement maintenant. Je dois rattraper tes bêtises Sam. Alors je vais lui permettre de faire le boulot qu'elle aime, je vais lui permettre de s'épanouir professionnellement. Allez, je lui prédestine prof, en plus c'est bien comme ça elle aura plein de vacances pour se reposer et essayer de se créer une vie sociale digne de ce nom... Tu es d'accord avec ça ma belle ?


Paul se tourne vers Sam et remarque la petite larme de honte qui commence à perler au coin de ses beaux yeux noirs.

 

- Chérie, ne pleure pas, je comprends tu sais, je ne t'en veux pas, je sais bien qu'il faut que tu t'amuses, ça ne doit pas être facile pour toi d'être ici alors que tu voulais revoir tes amis aux enfers... Je comprends... Allez, calme-toi. Tiens, je t'offre de te pencher pour le dernier mot sur cette enfant, tu choisis, tu lui souhaites ce que tu veux... allez...


Samantha se pencha sur le petit berceau et repensa aux derniers souhaits de son compagnon, il a dit qu'elle serait prof n'est ce pas ? alors dans ce cas :

 

- Eh ben elle sera malade à chaque vacances scolaires, et toc !"

 

 

 

C'est les vacances. J'ai une sinusite. Je ne vois pas d'autres explications...

 

Et vous, comment ça va ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Par Agoaye - Communauté : Intime et décalé
Vous voulez commenter ? - Vous voulez fouiner dans les 11 commentaires ?
Retour à l'accueil

Mais qui est-elle ?

  • Blog agoaye
  • : Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte de fidélité haute-capacité chez Lush. Dans notre monde, la réalité est bien différente.
  • Contact
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés